1. Retour

Découvrir

Le scoutisme

Le scoutisme est un mouvement de jeunesse créé en 1907 par Lord Robert Baden-Powell, alors général britannique à la retraite, reposant sur des valeurs fortes telles que la solidarité, l'entraide ainsi que le respect de son environnement. Chaque groupe scout a ensuite fait son interpretation plus ou moins proche de la ligne directrice originelle, mais toujours en conservant un lien solide avec les fondements du scoutisme.

La brigade et le scoutisme

La brigade de Sauvabelin est un groupe scout au même titre que tous les autres, qui a su évoluer avec son temps et s'adapter au monde qui l'entoure, autant au niveau de la societé qu'au niveau de l'environnement dans lequel elle évolue. Ainsi cohabitent ensemble des activités purement amusantes, mais également des traditions fortes et ancrées dans son histoire et celles de ses unités.

Ainsi, certains groupes scouts peuvent être plus traditionnels, et beaucoup plus proches des principes originelles du scoutisme tel qu'édictés par Baden-Powell, tandis que d'autre ont pris beaucoup de libertés au point de ne plus avoir grand chose en commun à part le nom. La brigade se place entre les deux, privilégiant le côté camaraderie et respect de l'autre tout en conservant des traditions extrêmement fortes.

Cette évolution a tantôt été forcée par les grands événements qui ont marqué le siècle dernier, mais également par volonté de ses membres qui souhaitaient voir la brigade se transformer pour le meilleur.

Les principes du scoutisme

C’est là le but le plus important du scoutisme: éduquer; je ne dis pas instruire, mais éduquer, c’est-à-dire pousser le garçon à apprendre lui-même, parce qu’il le désire, tout ce qui tend à lui donner du caractère.

Lord Baden-Powell

Le scoutisme fait appel de manière prépondérante au jeu et au respect des règles. Les jeux sont mis en scène dans le cadre de thèmes, de lieux, de fictions, dans le but d’éveiller l’intérêt des participants. Le lieu privilégié des activités scoutes est la nature, pour sa richesse et sa diversité ainsi que pour les possibilités d’apprentissage, de confrontations et d’épreuves qu’elle offre. Intégrées aux activités scoutes, et leur donnant une dimension civique et communautaire, la loi, la promesse et la devise expriment les règles nécessaires à la bonne marche du groupe et suscitent l’engagement personnel en faisant appel au sens de l’honneur, puissant levier pédagogique.

L’objectif principal du scoutisme est de faire progresser les jeunes par eux-mêmes. Il avait déjà été affirmé comme tel par Lord Baden-Powell: « C’est là le but le plus important du scoutisme: éduquer; je ne dis pas instruire, mais éduquer, c’est-à-dire pousser le garçon à apprendre lui-même, parce ce qu’il le désire, tout ce qui tend à lui donner du caractère ». Finalement, l’un des traits marquants du scoutisme consiste en la volonté de confier à de très jeunes gens des responsabilités importantes. A la Brigade de Sauvabelin, dès 14 ans et après avoir reçu une formation, un adolescent peut devenir chef. Le scoutisme est et reste un mouvement de jeunesse, animé et fréquenté par ceux qui ont choisi de s’y engager.

Les activités

La brigade de Sauvabelin organise plein d'activités différentes, toutes aussi variées les unes que les autres. On y trouve ainsi des séances, des week-ends et des camps, mais également des marches, des visites, des tournois etc. Toutes ces activités sont réalisées pour respecter au mieux le modèle JARE (Jouer-Apprendre-Réaliser-Esprit scout) sur lequel nous nous appuyons.

JARE

L’un des buts du scoutisme est de donner à chaque scout la possibilité de développer son caractère dans une éthique saine. Il s’agit de proposer aux jeunes une série d’activités qui, tout en les captivant, fourniront un moyen d’éducation. Nous voulons développer leur autonomie, leur esprit de service et de camaraderie, mais également qu’ils affirment leur caractère, qu’ils améliorent leur adresse et leur habileté manuelle. Afin de d’atteindre ce but, nous cherchons à baser toutes nos activités sur ce schéma JARE. Bien que théoriquement séparés, ces points se recoupent et sont souvent mélangés dans une même activité.

Les jeux

Le jeu est l’une des composantes principales des activités scoutes. Il est utilisé pour transmettre des connaissances et des compétences, ainsi que comme activité sportive et communautaire. Il permet aux enfants d’expérimenter leurs possibilités et leurs limites. Pour les plus jeunes, il est un moyen d’apprendre à respecter certaines règles. Le choix d’un thème lors d’un trimestre ou d’un camp, le recours à la fantaisie et à la créativité contribuent également à donner un caractère ludique aux activités.

L'apprentissage

Par apprentissage, il ne faut pas entendre un enseignement de type scolaire. Il s’agit de profiter de la plupart des activités scoutes (jeux, bricolages, pistes, préparation de la cuisine durant un camp, etc.) pour confronter les enfants à de nouvelles techniques et les faire progresser. Mais cet apprentissage ne se résume pas à des techniques : les activités à l’extérieur sont aussi un moyen de leur faire découvrir et apprécier la nature et l’utilisation de thèmes permet d’initier les enfants à des cultures ou des domaines particuliers (les aztèques, la route des épices, les forains, l’astronomie, le cinéma…).

Réaliser

La possibilité de concrétiser les notions apprises, de réaliser un projet ou un objet est nécessaire au développement harmonieux des jeunes. Elle leur permet de prendre conscience de leur influence sur leur environnement, les pousse à innover et expérimenter et les encourage à prendre confiance en leurs capacités. Les réalisations possibles sont diverses : il peut s’agit d’un petit bricolage, mais également de repeindre ou de réaménager un local, de tourner un film, de construire un pont ou une cabane. Les plus grandes réalisations sont aussi l’occasion de fixer un objectif durable et d’encourager la persévérance.

L'esprit scout

L’esprit scout se veut omniprésent durant les activités scoutes. Il consiste en un système de valeurs basé sur la loi scoute. Nous cherchons à transmettre aux enfants une certaine éthique, un esprit de camaraderie et de service aux autres, un sens des responsabilités et de l’engagement. Les cérémonies et rites qui jalonnent la vie scoute ont pour but de souligner l’importance et le sens des actes entrepris et réalisés en commun. Les traditions qui se perpétuent visent quant à elles à renforcer l’esprit de groupe.

Les différentes activités

Les séances

Les séances ont en général lieu le samedi après-midi, parfois toute la journée, durant les périodes scolaires, à Lausanne ou dans les environs. Les éclaireuses et éclaireurs ont des séances en patrouille ou en troupe, alors que les louvettes et les louveteaux se réunissent en meute.

Les Week-ends

Plusieurs week-ends de 2 ou 3 jours sont organisés pendant l’année, ceux-ci se déroulent habituellement en cabane. Il s’agit d’un moment privilégié qui permet de renforcer la cohésion et l’ambiance de groupe. C’est aussi l’occasion de faire des activités différentes de celles des séances comme un grand jeu d’une journée ou une soirée autour du feu.

Les camps

Les camps sont des moments importants de la vie scoute, l'occasion de vivre des activités uniques en pleine nature, de se surpasser et de participer à la vie de camp tout en s'immergeant dans l'univers scout. Trois camps sont organisés durant l’année pendant les vacances scolaires, de Pâques et d'automne (5 à 6 jours) et d'été (deux semaines).

Jeunesse et Sport (J+S)

Chaque activité de plus de trois jours est certifiée Jeunesse et Sport, l'organisme responsable de la jeunesse et du sport au niveau fédéral. Cette certification est rendue possible par les licences qui sont délivrées aux responsables et organisateurs au terme d'une formation officielle. Ceci garantit ainsi la sécurité et le diversité des activités, tout en nous permettant de béneficier du support de J+S.

Les traditions à la brigade

La brigade est animée par un certain nombre de traditions qui rythment chacune de ses activités, et auxquelles chaque scout attache une grande importance. Imprégnées d'une valeur spirituelle forte, elles participent activement au développement des jeunes dans leurs unités.

La loi scoute

Chaque branche dans la brigade possède une loi scoute, parfois proche, parfois éloignée de la loi originale. Ces lois définissent le comportement à adopter, mais plus spirituellement, encouragent le jeune à réfléchir sur le sens du scoutisme et son action sur son environnement. Elle dicte la conduite à adopter durant les activités, mais sa portée est très fortement augmentée notamment durant les cérémonies spirituelles avec un esprit scout très présent.

Théâtrales

Tous les cinq ans, une pièce de théâtre est organisée par la brigade, plus communément appelée la théâtrale. Un fil conducteur de base est écrit, puis c'est à chaque unité d'écrire une partie du scénario. Chaque petite scène propre à chaque meute ou troupe est ensuite mise bout à bout pour donner la pièce finale. La théâtrale permet de réaliser une activité unique et de grande envergure dans laquelle chaque louveteau et chaque éclaireur peut avoir un rôle, avant de la jouer devant les parents et leurs amis dans une grande salle.

Camps décennaux

La brigade organise un camp spécial tous les dix ans en moyenne, actuellement toutes les sixièmes années de chaque décennie. Ceux-ci ont la particularité d'être itinérant, c'est-à-dire incluant une marche en brigade de deux jours en moyenne. La suite du camp se déroule ensuite en branche, permettant aux louveteaux et louvettes, éclaireurs et éclaireuses de faire des activités ensemble.

Retour en bateau

Chaque année à la fin des camps d'été, la brigade se retrouve à Vevey pour le rass de fin, puis prend le bateau de la CGN pour se rendre au quai d'Ouchy où les parents attendent. Une fois le bateau en vue du quai, la brigade entonne le peuple des bergers, ancien hymne national après que les clairons aient annoncé leur arrivée. Très symbolique et fort en émotion, ce moment est également l'occasion de clôturer les camps d'une très belle façon tout en offrant un spectacle assez impressionnant.

Organisations scoutes

Il existe une multitude d'organisations scoutes, en général organisées de manière hiérarchique et s'assurant que le scoutisme se perpétue dans les meilleures conditions possibles pour chaque groupe. La brigade appartient ainsi a plusieurs de ces organisations.

Structure hierarchique

  • Organisation mondiale du mouvement scout (OMMS)

    L'organisation mondiale du mouvement scout est l'association principale de scoutisme au niveau mondial. Elle réunit chaque organisation représentative de chaque pays. Elle organise une fois tous les quatre ans le Jamboree, un camp rassemblant des scouts du monde entier.

  • Mouvement scout de Suisse (MSdS)

    Le mouvement scout de suisse est l'organisation principale du scoutisme en suisse. La brigade en fait indirectement partie, au travers de l'ASVD. Cette organisme traite des relations avec la confédération, notamment avec Jeunesse+Sport, qui s'occupe de la jeunesse en suisse. C'est également lui qui s'occupe de représenter le scoutisme suisse au niveau mondial.

  • Association du scoutisme Vaudois (ASVD)

    La brigade, ainsi que beaucoup d'autres groupes scouts du canton, dépend directement de l'ASVD, autrement dit l'association du scoutisme vaudois. Cette association vise à coordonner les différents groupes ainsi que les relations avec différents organes tels que la presse, tout en organisant certaines activités cantonales.

Structure interne à la brigade

  • Le commandant BS (CDT)

    Le responsable de la Brigade de Sauvabelin porte le titre de Commandant de Brigade. Il est nommé par le Conseil des Anciens pour une durée indéterminée. Il préside l'équipe de commandement en participant de manière active dans toutes les discussions, problèmes et changements au sein de la brigade.

  • L'équipe de commandement (EDC)

    L’équipe de commandement comprend les collaborateurs directs du Commandant, soit les chefs des différentes branches, le quartier-maître et le secrétaire général, responsable des finances et de l’administration de la BS, et parfois quelques autres chefs ayant une fonction spécifique. Cette équipe est nommée par le Commandant. Elle règle toutes les affaires courantes et aborde les questions relatives à la vie et à la gestion de la Brigade.

  • L'état-major BS (EMBS)

    L’état-major de la Brigade de Sauvabelin (EMBS) se compose de tous les chefs d’unités, des membres de l'équipe de commandement et quelques autres responsables de la BS. Ses membres sont âgés de 17 ans au moins et portent la cravate bleue. L’EMBS a un rôle «législatif»: il prend à la majorité simple toutes les décisions importantes au niveau de la Brigade entière (nominations, choix des activités, options pour l’avenir, etc.) et élit ses nouveaux membres à la majorité absolue.

Organisation directement liées à la brigade

  • Le conseil des anciens

    Il est formé de tous les anciens Commandants ainsi que de quelques chefs ayant beaucoup œuvré pour la Brigade. Les membres du Conseil des anciens désignent le commandant, lequel leur présente chaque année un rapport sur les activités et l'état de la Brigade. Ils peuvent être appelés à intervenir, généralement à la demande du commandant, en cas de graves problèmes au sein de la Brigade.

  • L'association des anciens de la BS (ADABS)

    L’Association des Anciens de la Brigade de Sauvabelin est ouverte à tous les anciens chefs et scouts de la Brigade, entre lesquels elle tente de maintenir le contact. Elle apporte son soutien, notamment financier, à la Brigade. Elle est régie par ses propres statuts.

  • L'association pour la maison de la brigade (APMBS)

    Cette association est ouverte à chacun mais réunit principalement des parents de scouts ainsi que d'anciens chefs, dans le but de gérer et de trouver des solutions relatives aux lieu dont dispose la Brigade de Sauvabelin.

  • Le conseil financier

    Le Conseil financier est composé de deux représentants de l’ADABS, de deux représentants des parents (non membres de l’ADABS) et de deux chefs d’unités de la BS élus par l’EMBS. Il se réunit en principe une fois tous les deux ans pour approuver les comptes de la Brigade.